École Supérieure du Professorat et de l'Éducation
 
 
 

Accueil > RECHERCHE > Nos collègues publient > Les Écoles dans la guerre

Les Écoles dans la guerre

Jean-François Condette, Les Écoles dans la guerre, Acteurs et institutions éducatives dans les tourmentes guerrières (XVIIe-XXe siècles), Presses Universitaires du Septentrion, 550 p. ISBN-10 2757407651
ISBN-13 978-2-7574-0765-3


L’École n’est pas hors du monde et hors du temps. Lorsque les «  malheurs de la guerre  » frappent un territoire et ses habitants, les acteurs éducatifs et les structures scolaires sont touchés. La mobilisation des hommes pour le combat atteint les personnels et les plus grands élèves ainsi que les étudiants, qui délaissent la plume et le verbe pour l’épée et le fusil. À l’arrière, les acteurs de l’École tentent de maintenir en vie les structures scolaires et universitaires et de les mobiliser pour la victoire alors que nombre de bâtiments sont aussi réquisitionnés pour d’autres missions. Lorsque la guerre, devenue défaite temporaire ou plus durable, débouche sur l’occupation par des forces ennemies ou sur l’installation d’un nouveau régime politique (tel le Régime de Vichy), les Écoles doivent apprendre à «  survivre  » en terrain hostile, marquant souvent par leur présence une forme de résistance. Le positionnement des acteurs éducatifs, dans ces périodes «  noires  » s’avère complexe. L’École, qui peut être un outil de formation au service de l’esprit raisonnable et de la paix entre les hommes, peut aussi, sous certaines conditions, devenir un instrument au service de la préparation de la guerre. Ce sont là les thématiques majeures proposées par ce livre qui, autour de 24 contributions inédites, croisant les échelles spatiales, fait aussi le choix de la longue durée (XVIIe-XXe siècles), même si elles portent surtout sur les deux guerres mondiales du XXe siècle.