École Supérieure du Professorat et de l'Éducation
 
 
 

Accueil > RECHERCHE > Nos collègues publient > Les processus de normalisation.

Les processus de normalisation.

Enjeux et pratiques professionnelles dans les organisations

Sous la direction de Jean Vannereau, Cynthia Colmellere et Sébastien Jakubowski.
Postface de Bernard Gangloff





















































Dans les organisations comme dans les institutions de l’ensemble des secteurs professionnels étudiés dans cet ouvrage (école, université, services, industries, services publics, etc.), les pratiques et les relations de travail évoluent sous l’influence de multiples processus de normalisation. Ces derniers ont été déployés à travers des dispositifs techniques, managériaux, de professionnalisation, de gestion des compétences… pour répondre à des injonctions réglementaires ou normatives ou pour supporter des démarches de changement organisationnel. Ce mouvement s’est accompagné d’une professionnalisation des institutions, des organisations et des individus. Ces processus de normalisation ont pu produire des bouleversements du pacte social, du pacte institutionnel, affectant les cohésions des groupes profession-nels et les rapports de force dans les organisations.
L’ouvrage se propose d’explorer ces processus de normalisation dans une perspective critique et multidisciplinaire – sciences de l’éducation, sociologie, psychologie, sciences de gestion. À partir d’incursions dans les mondes sociaux de l’entreprise, de la santé, de l’enseignement supérieur, du secteur public, les diffé-rentes contributions mettent en lien les principes qui fondent les dimensions homogé-néisantes de ces processus de normalisation, avec leur dynamique et leurs effets sur les individus, les collectifs, les organisations et les institutions. Elles montrent que ces processus sont également des révélateurs de croyances, de pratiques, de modes de relations qui dépassent le cadre des organisations et des institutions dans lesquels ils se déploient. Ces processus rendent compte d’une certaine vision du monde, d’une conception du social qui intéresse ou doit intéresser tant le politique que les experts de toutes disciplines qui se disputent parfois le soin d’établir la « bonne norme » requise. Plus généralement, elle concerne tous les professionnels qui sont aux prises avec ces processus, qu’ils le conçoivent ou qu’ils en subissent les effets.

Cet ouvrage résulte du travail collectif des enseignants-chercheurs de l’axe 4 « Organisation et Formation » du Centre de Recherche sur la Formation (CRF, EA 1410) du CNAM (Conservatoire national des Arts et Métiers) de Paris. Jean Vannereau est psychologue du travail et des organisations et maître de confé-rences en sciences de l’éducation à l’université de Bordeaux.
Cynthia Colmellere est sociologue du travail et des organisations, enseignant-chercheur à l’École centrale Paris. Sébastien Jakubowski est sociologue des organisations et maître de conférences en sciences de l’éducation à AgroSup Dijon