École Supérieure du Professorat et de l'Éducation
 
 
 

Accueil > INTERNATIONAL > Les mobilités > Informations pratiques sur les mobilités > Couverture maladie

Couverture maladie

En Europe

Si vous êtes étudiant de l’Union Européenne vous devez vous procurer la Carte Européenne d’Assurance Maladie qui est à retirer auprès de votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM). Les cartes sont valables 2 ans depuis le 1er juillet 2014. Si la carte ne peut pas être délivrée avant votre départ (car demandée trop tardivement), un certificat provisoire de remplacement valable 3 mois vous sera remis.
La Carte Européenne d’Assurance Maladie vous permet de bénéficier d’une prise en charge pour les soins de santé médicalement nécessaires survenus à l’occasion de séjours temporaires (séjour professionnel ou séjours linguistiques par exemple) sur le territoire d’un autre État membre de l’Union européenne, en Norvège, au Liechtenstein, en Islande ou en Suisse. Vous bénéficierez d’une dispense d’avance des frais médicaux ou des remboursements par l’organisme de sécurité sociale de du pays d’accueil.

Hors Europe

Avant votre départ, renseignez-vous auprès de votre caisse d’Assurance Maladie (CPAM) pour savoir si le pays d’accueil a signé une convention de sécurité sociale avec la France, et si vous entrez dans le champ d’application de cette convention.
Vous partez dans un pays qui a signé une convention de sécurité sociale avec la France
et vous entrez dans le champ d’application de cette convention. En cas de soins médicaux pendant votre séjour, vous pourrez bénéficier d’une prise en charge sur place de vos dépenses de santé, selon les modalités prévues par cette convention.
Pour le Québec : si vous êtes de nationalité française, vous pouvez vous procurer avant de partir le formulaire spécifique SE401Q 104, pour les stages en entreprise, ou SE401Q 106, pour les stages en Université auprès de votre CPAM. Ce formulaire vous permettra de vous faire reconnaître par la Régie de l’Assurance Maladie du Québec (RAMQ). Vous retrouverez toutes les informations sur le site améli.
Dans tous les autres cas,
en cas de soins médicaux urgents et imprévus pendant votre séjour, vous devrez régler les frais sur place. Pensez alors à bien conserver toutes les factures et les justificatifs de paiement, et présentez-les à votre section ou à votre caisse d’Assurance Maladie, à votre retour en France. Elle pourra éventuellement vous rembourser dans la limite des tarifs forfaitaires français.
Attention !
Soyez prévoyant au niveau des délais, les demandes de formulaires auprès de la CPAM peuvent tarder.

Dans certains pays, les frais médicaux sont très élevés et bien supérieurs au remboursement
opéré par l’assurance maladie en France. Il est donc vivement recommandé de souscrire un contrat d’assistance (ou d’assurance) qui garantit le remboursement des frais médicaux engagés et le rapatriement sanitaire en cas de maladie sérieuse ou d’accident.

Vos interlocuteurs :